Langage du cheval : Langage du cheval pour les débutants

langage cheval

Le langage des chevaux se fait principalement par le langage corporel. Si vous regardez de près, avec un peu de connaissances de base, vous reconnaîtrez rapidement ce que votre cheval exprime et ce qu’il attend de vous. Apprenez tout sur les gestes et les expressions faciales des amis à quatre pattes ici.

La même langue

Contrairement aux humains, les chevaux communiquent principalement par le biais du langage corporel. En tant qu’animaux de troupeau, ils ont développé leur propre langage au cours des décennies. La compréhension de ce langage permet aux humains et aux animaux de s’entendre beaucoup plus facilement et contribue à renforcer les liens. Si vous pouvez mieux interpréter le langage du cheval, vous pourrez non seulement mieux communiquer ce que vous souhaitez que votre cheval fasse, mais vous pourrez également mieux comprendre pourquoi il ne réagit pas comme vous le souhaiteriez dans certaines situations.

Venez me parler !

Hennissement, grognement, grincement – les chevaux communiquent en grande partie par leur langage corporel, mais certains sons font également partie du langage du cheval. Cependant, les chevaux ne hennissent que rarement et dans certaines situations, une discussion sociable entre amis, telle que la pratiquent les humains, n’existe pas entre chevaux. Mais ce qui est pour nous un signe de la main, un appel ou un sifflement, le hennissement l’est pour le cheval : surtout lorsque l' »interlocuteur » est trop éloigné, les chevaux utilisent le hennissement comme un appel à distance et attirent ainsi l’attention sur eux.

Cependant, plus souvent qu’un hennissement, on entend un grognement profond. Les juments appellent leurs poulains de cette façon. Chez les chevaux adultes, le grognement est une salutation joyeuse. De nombreux chevaux utilisent également ce son pour dire un « bonjour » amical à des amis humains.

La situation est cependant plus grave lorsqu’un cri strident est entendu. Parce qu’alors votre cheval est contrarié. Le crissement de combat est souvent utilisé par les juments et les hongres et s’accompagne de coups de sabots et de combats orageux.

Le langage du cheval, c’est la posture et le mouvement

La posture d’un cheval en dit long sur son état d’esprit. Avec un peu de pratique, vous serez bientôt en mesure de dire si votre favori est tendu, excité ou détendu. Les postures de base sont faciles à reconnaître : si un cheval se tient droit et plein de tension, il est excité. Si, en revanche, il baisse la tête et a une patte arrière pliée, on peut supposer qu’il est au repos et complètement détendu. Si vous connaissez votre cheval depuis longtemps et que vous l’observez attentivement, vous découvrirez rapidement s’il est excité, s’il a mal, s’il est fatigué, s’il est plein d’énergie ou s’il est simplement profondément détendu.

Oreilles

Les oreilles du cheval sont très mobiles et vous indiquent où se concentre l’attention de votre cheval et s’il est détendu ou tendu. Les oreilles des chevaux peuvent se déplacer indépendamment les unes des autres. Par exemple, lors d’une promenade, votre cheval peut vous écouter d’une oreille et faire attention à l’environnement de l’autre.

Les bases des oreilles de cheval

  • Les oreilles légèrement inclinées vers l’arrière suggèrent la détente
  • Des oreilles qui pointent légèrement sur le côté peuvent être un signe que votre cheval s’assoupit ou s’ennuie.
  • Des oreilles pointues et très dressées signalent une concentration et un intérêt complets
  • Des oreilles bien ajustées vous montrent que votre cheval est menaçant et de mauvaise humeur.
  • Des oreilles bien ajustées lors de l’équitation signifient généralement que l’animal se concentre sur le cavalier.
  • Si les oreilles du cheval sont orientées dans des directions différentes (une oreille à l’avant et une oreille à l’arrière), cela signifie que votre cheval ne sait pas sur quelle impulsion concentrer toute son attention.

Pile

Ce que les chevaux pensent et ressentent ne s’exprime pas seulement par leur posture ou leurs oreilles – la queue vous en dit aussi long sur l’état d’esprit de votre animal. Si la queue est légèrement relevée et se balance d’un côté à l’autre de manière détendue, vous pouvez être presque certain que votre cheval se porte bien et est détendu. La situation est différente, cependant, s’il rentre sa queue entre ses jambes. Alors il faut faire attention, car votre cheval a peur. Dans ce cas, vous devez agir rapidement et éliminer la cause de la peur. Si le cheval se bat vigoureusement avec sa queue, on peut supposer qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Par exemple, il se peut que des insectes le perturbent ou qu’il y ait une atmosphère désagréable, que le cheval soit mal à l’aise avec la situation. Si la queue est levée, le cheval est généralement de bonne humeur et presque arrogant et veut jouer.

Bouche

Le regard sur la bouche du cheval est souvent négligé. Cependant, la bouche du cheval indique très clairement l’humeur dans laquelle votre cheval se trouve en ce moment. La bouche du cheval est particulièrement sensible et, par conséquent, l’humeur de l’animal peut être lue très précisément à partir de la bouche. Si les lèvres sont relâchées et pendent légèrement, le cheval est en phase de sommeil ou de détente. Si, toutefois, la bouche est pincée et que la bouche est fortement comprimée, il faut alors faire attention, il se peut que le cheval ne se sente pas bien ou même qu’il lutte contre la douleur.

Si le cheval colle sa lèvre supérieure et sa tête vers le haut, il « plaide ». Les chevaux « bêlent » généralement lorsqu’ils ont détecté une odeur particulièrement parfumée ou intéressante. Flehmen ferme les narines et l’odeur excitante est encore plus intense. Cependant, les flehmen peuvent aussi être l’expression de la douleur. En cas de colique, par exemple, le cheval montre qu’il souffre en montrant ses dents.

De plus, les poulains communiquent déjà avec leur bouche. Comme d’autres animaux de rang inférieur, ils présentent souvent une soi-disant « mastication d’infériorité ». Pour ce faire, ils ouvrent la bouche et tirent la lèvre supérieure et la lèvre inférieure sur leurs dents et commencent à mâcher. Les mouvements de mastication indiquent clairement à l’autre personne qu’elle accepte le rang supérieur sans aucune objection.

Narines

Contrairement aux humains, les chevaux ont un sens de l’odorat particulièrement fin. Les odeurs et les parfums perçus ont une grande influence sur l’esprit du cheval. Si l’animal a les narines distendues, tous les signes indiquent qu’il est en train de « fuir ». Dès qu’un cheval sent, entend ou voit quelque chose d’inconnu et d’effrayant, ses narines s’élargissent et le cheval se prépare à s’échapper ou à fuir.

Yeux

Les yeux du cheval vous en disent long sur son humeur actuelle. Si votre cheval panique, vous pouvez facilement le reconnaître à ses yeux. L’excitation et la peur d’un cheval peuvent être perçues en roulant les yeux et en rendant visible la partie blanche de l’œil. Il faut maintenant agir vite et calmer votre cheval le plus vite possible. Des rides marquées, des yeux ternes et brouillés et un regard sans expression peuvent être le signe d’un malaise et d’une douleur. Des yeux vifs, alertes et pétillants, en revanche, peuvent vous rendre heureux car votre cheval va bien et tout est en parfait ordre.

Le vocabulaire de base permet de comprendre

Bien sûr, il faut parfois un certain temps avant de comprendre pleinement les besoins et les souhaits de votre cheval. Mais si vous tenez compte de nos conseils, que vous avez toujours votre cheval « en vue » et que vous avez intériorisé les termes de base du langage équestre, vous créerez les meilleures conditions pour une relation pacifique, détendue et heureuse entre vous et votre cheval.

Publié le
Catégorisé comme Cheval

Laisser un commentaire